Romancelle

Le site d'une passion: les chevaux. Amazone, attelage, éthologie...

05 avril 2006

Soirées au pré

Dès que les jours se rallongent au printemps et jusqu'à ce que le froid nous chasse, nous ne manquons jamais une occasion d'aller passer une nuit ou deux au pré des chevaux. A deux, trois ou même parfois beaucoup plus, nous passons des soirées inoubliables, seuls au milieu des bois avec nos chevaux. Ces petits moments à l'écart rassemblant rires et folklore (toujours !) sont tellement bien !

Une soirée au pré avec Mathilde et Emilie

Nous nous rejoignons vers 19h au pré, avec des pommes de terre, du thon, des pommes, du chocolat... et nos duvets. Le temps de planter la tente, de ranger un peu et de monter du bois vers le foyer du feu, il commence déjà à faire nuit et nous ne perdons pas de temps pour faire le feu vers 22h. Quand il pleut (parce que ca ne nous empèche pas de camper dans les bois!) cette opération est parfois délicate... et très longue... surtout quand on n'a pas beaucoup de journal pour l'allumer... ou que celui ci est resté sous la pluie... ou même quand on n'a pas de feu (si si, c'est déjà arrivé!)... Mais a force de persévérance, nous avons toujours réussis à l'allumer!

Nous commencons ensuite a préparer notre repas: Au menu: patates au feu, thon ou morue, compotes, pommes au chocolat au feu, shamaloow grillés... ca nous occupe une bonne partie de la soirée! Pas besion de commentaires, nous le savons : nous sommes des goinfres (surtout Mathilde, qui a le cerveau dans l'estomac)

Mathilde:

28_juillet_0082

Emilie:

28_juillet_0092

28_juillet_0042

Vers 1h du matin, quand nous avons enfin terminé de manger, nous courons chercher nos bêtes dans l'obscurité du pré pour... une balade nocturne dans les bois.  Après un petit tour le long de l'Yseron, nous faisons parfois une halte au Findez où nous trouvons Damien pour discuter un moment, avant de poursuivre notre virée.

Ces balades sont généralement des moments forts de nos nuits au pré : parfois, il pleut à verse, d'autres fois, il fait si sombre que nous devont nous repérer au sol sous nos pieds (quand c'est dur c'est qu'on est sur le chemin, et quand le sol est plus souple, c'est qu'on a dévié dans le sous bois...simple, non ?), mais encore d'autres fois, il nous est arrivé de sortir lors de nuits magnifiques, avec un ciel constellé d'étoiles, comme dans les films , quoi ! (et même mieux)

Grands galops au clair de lune, marches incertaines dans les sombres sous-bois, frayeurs lorsque nous entendons comme des bruits de pas derrière nous... des sorties inoubliables!

(désolé pour la qualité des photos, mais sans flash... on ne voit que du noir!)

Emilie dans le grand pré en train de monter sur Kelly (et oui, les balades nocturnes sont toujours à cru !)

28_juillet_01212

28_juillet_0132

Petite incruste au Findez en pleine nuit (d'ailleurs on peut voir une p'tite jument derrière Poly,Mathilde et Emilie)

28_juillet_02811 28_juillet_03411

Damien, toujours près à adhérer à notre folklore, même quand c'est en pleine nuit !

28juillet0151

...et encore nos bêtes qui lèchent par terre dans l'espoir de trouver un granulé oublié par les chevaux du club... ils font presque de la peine... pauv'bêtes!

28_juillet_0171

Mathilde, Poly et Kelly

28_juillet_022__2_1 28_juillet_0251

Ce n'est généralement pas avant 3h du matin que nous nous endormons après avoir discuté un long moment. Mais rassurez vous, cette heure tardive ne nous empèche pas d'assiser au lever du soleil grace au réveil délicat et attentionné de notre ami le coq, qui chante sans s'arrêter de six heures jusqu'à midi (et encore 6 heures, c'est optimiste, je dirais 5h00)... Un jour il y aura du coq grillé au menu...

Au petit matin, après le petit déjeuné sous la tente, la toilette...

28_juillet_0231

...dans l'abreuvoir, et nous nous rincons avec la douche des chevaux... c'est follement romantique !! (euh...romantique ?!?)

28_juillet_0241

... et si nous n'avons pas prévus de redormir le lendemain, nous tentons d'enlever toutes les sardines (ce qui est parfois... difficile!) pour tout ranger.

Emilie et la sardine rebelle...un long combat, acharné, hargneux, d'environ vingt minutes au terme desquelles Emilie remportera la bataille

28_juillet_0271

Posté par E m i l i e à 19:01 - 7/ LA VIE AU PRE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire